Potager bio sur balcon {partie 2}

Partager

Potager bio sur balcon

C’est la rentrée, j’espère que vous avez passé de bonnes vacances…..

Des nouvelles de mon potager sur balcon avec son lot de plaisirs et de (petites) difficultés. Vous trouverez le premier article sur le potager ICI.

Mi-juillet attaque de puceron (pourtant j’habite au 3 eme étages!) sur les plants de tomate, quelques recherches sur la toile et je trouve la solution : du savon noir dissout dans de l’eau. Cette petite potion a bien marché puisqu’elle fera fuir (ou tuera?) les bebêtes. 

Mes différents plants m’auront donné environ 6 kilos de tomates cerisesdévorées en grande partie par les enfants, directement dans le balcon. J’ai encore un bon kilo de tomate qui est train de pousser, mais le soleil se fait rare en ce moment sur Londres, je ne pense pas qu’elles arriveront à maturité.

 

Potager bio sur balcon

Potager bio sur balcon
Potager bio sur balcon

Potager bio sur balcon



Deux semaines plus tard, mes roses commencent à faner, pensant que c’est naturel, je ne fais rien. Puis je me rends compte que tout le plant meurt, je découvre alors de petite chenille blanche avec des poils blancs. Après recherche, j’apprends que ce sont en réalité des cochenilles farineuse qui laisse derrière elles une poudre blanche comme de la farine. Je m’en suis rendue compte trop tard, mon rosier est décédé.

Potager bio sur balcon

 

 

Photo tiré du webPotager bio sur balcon

Rebondissement chez le Mr le rosier, de nouvelles fleurs. Espoir d’une nouvelle génération…

Potager bio sur balcon

Mais les cochenilles guettent, je vois leurs traces farineuses sur les feuilles. Je dois trouver un moyen de m’en débarrasser avant qu’elles n’attaquent mes jolies fleurs
Potager bio sur balcon


Mon énorme plant de courgette ne m’a donné qu’une seule courgette, toutes les autres sont mortes… 

Potager bio sur balcon


Le tournesol de ma fille a illuminé notre balcon tout l’été, puis est mort pour laisser place à de nouvelles fleurs. Il fait à présent presque 3 mètres.

Potager bio sur balconPotager bio sur balconPotager bio sur balcon



Des orties que je consomme comme des épinards, c’est délicieux.

Potager bio sur balcon

La roquette très très très piquante rien à voir avec celle du supermarché. Les enfants n’ont pas pu en manger.

Potager bio sur balcon

Potager bio sur balcon

Un mois après avoir planté mes blettes, j’aperçois des taches noires sur les feuilles de blettes, je google un petit coup et découvre qu’il est possible que ce soit des oeufs de mouches . Pour confirmer, il suffisait de retourner les feuilles, pour apercevoir les larves.

Potager bio sur balcon

Potager bio sur balcon

Je confirmais donc, et là ce fut le choc ……………..OH MY……………………Il y a des trucs dans mes blettes…………………………………..Rude épreuve pour la petite citadine,terrorisée par les insectes, que je suis. Je pensais pourtant être devenu plus courageuse avec le potager, à force de voir passer araignées et pucerons…mais non!

 J’étais tout simplement dégoûtée, et ne m’approchais plus des blettes pendant plusieurs jours. Espérant que les larves s’en irait toute seule. 

Finalement, mon mari s’en occuper, il a simplement coupé les feuilles contaminées. De nouvelles feuilles bien vertes, les ont vite remplacées et SANS bébés mouches cette fois-ci.

Potager bio sur balcon

 

 

La menthe qui pousse de moins en moins bien, mais ce n’est pas grave vu que j’avais replanté un bouquet acheté en supermarché.

Potager bio sur balcon

 



Le pourpier, délicieux en salade.

Potager bio sur balcon


Des fleurs ( Je ne sais plus le nom..oups)

Potager bio sur balcon



Fèves : seulement deux cosses, mais je ne désespère pas !

Potager bio sur balcon

 

Il y avait aussi de la salade mais je n’ai pas pu la photographier.


Bilan : 


Assez satisfaite de ma première année, même si j’espérais un peu plus de légumes surtout concernant les courgettes. 


J’ai appris plusieurs choses dont : 

  • Les courgettes ont des fleurs mâles et femelles qui doivent être polliniser. Sûrement, la cause des courgettes mortes, j’ai vu très peu d’insectes pollinisateurs sur mon balcon (en même temps en plein Londres, fallait pas rêver). Donc l’année prochaine, je jouerais à l’abeille et les polliniserais moi même en déposant un peu de pollen mâle sur les fleurs femelles.
  • Ne pas me croire à l’abri d’insectes même aux troisièmes étages. J’espérais naïvement que pucerons et autres insectes non-désirables ne trouveraient pas le chemin de mon balcon…
  • Que les araignées sont très utiles dans un potager.
  • Que c’est un réel plaisir de se lever le matin et d’admirer l’évolution des fleurs et légumes.
  • Les enfants apprennent la patience et l’observation  . Ils ne se font pas prier pour manger les légumes qu’ils ont fait pousser.


Je suis preneuse de toute astuce, conseil and co pour mon potager afin d’être plus efficace pour l’année prochaine.


En conclusion ,ce fut une belle expérience pour ma famille et moi . Je n’ai qu’une envie, replanter au plus vite.

Cette article vous a plus? Inscrivez vous à la newsletter pour ne rater aucun nouveau billet.

Laisser un petit mot.....

5 comments

  1. Bubu says:

    Bravo pour ton potager! Si tu veux que tes tomates restantes murissent, c’est le moment de forcer ton plant à y mettre toute son énergie en supprimant les nouvelles fleurs qui pourraient apparaître (supprimer la petite tige sur laquelle elles poussent) et les gourmands (les petites tiges qui poussent pour donner de nouvelles tiges). Tu peux aussi enlever quelques feuilles vers tes grappes. Ou bien faire de la confiture de tomates vertes, hummm!

    Les fleurs oranges dont tu as oublié le nom sont des tagètes ou oeillets d’Inde. Ce sont les copines du jardinier car elles éloignent quelques insectes.

    Enfin, si c’est super de voir pousser des légumes chez soi, n’oublions pas qu’en ville de nombreux métaux lourds (plomb, cadmium, etc.) se déposent dans la terre et sur nos légumes. Ceux-ci les accumulent tout au long de leur croissance. L’Université de Berlin (je crois) avait fait une recherche à ce sujet et les résultats étaient effarants, environ 2 fois plus de métaux lourds que dans des légumes traditionnels du supermarché. Et les étages ne changent pas beaucoup la donne. J’espère alors que ton balcon est bien à l’abri, dans une cour intérieure ou face à un parc.

    • diana says:

      Un grand merci pour toutes ses informations!! Une confiture de tomate verte? humm ça me tente beaucoup!
      Un autre merci, pour avoir redonné un nom à mes fleurs anonymes lol
      Concernant la pollution, tu m’apprend quelque chose ,mais en même temps ça ne m’étonne pas. Je ne suis malheureusement pas bien isolé.

      • Bubu says:

        Pour la confiture de tomates vertes, tu fais comme pour une confiture normale mais tu ajoutes du jus de citron.
        Pour la pollution, il faut faire la part des choses. Quelques légumes sur le balcon ne vont pas nous empoisonnez tout de suite. Personnellement, je fais pousser des fleurs comestibles. Du coup, je limite la quantité ingérée tout en ayant le plaisir de jardiner et de gratter la terre!

  2. Oumsirine says:

    Salam haleycum ma sœur ,
    Super article,d’abord bravo face à ton courage face aux bestioles (lol je compatie..) ensuite je me souviens de ton balcon encore vide et la c’est le grand changement ..t’es tomate sont super jolie masha Allah.. Les tournesols aussi..dommage pr les courgettes mais c’est un très bon début , je suis sur que les enfants et toi devais être fier…biz

    • diana says:

      Alaykum salam

      Baraka Allahou fiki pour ton comm. Effectivement le balcon est tout vert et c’est très agréable. Les filles ont vraiment aimés faire pousser leurs légumes.Je te conseille de faire pousser quelques fruits sur ton balcon.

      Bisou